Home » Monnaies Régionales

Monnaies Régionales

par Bernard Lietaer et Margrit Kennedy,

avec une Préface de Michel Rocard.

Le processus de mondialisation qui est en oeuvre depuis une vingtaine d’années suscite autant l’assentiment que la méfiance, notamment parce qu’il engendre de grands déséquilibres. Il s’agit aujourd’hui non pas de savoir si la mondialisation est « bonne » ou « mauvaise», mais d’élaborer un modèle dans lequel tous les participants seraient gagnants.  Se fondant sur le rôle que notre système monétaire joue dans ces dysfonctionnements, Bernard Lietaer et Margrit Kennedy démontrent que des organisations ayant une bonne connaissance des attentes au niveau local sont plus à même de remplir des missions sociales comme l’assistance aux enfants ou aux personnes âgées, la lutte contre le chômage… Ils militent pour que les initiatives de portée européenne et étatique soient soutenues par des initiatives régionales, et notamment par l’introduction de monnaies régionales.

Ce modèle de développement concret, crédible et cohérent, offre une contre-esquisse à la forme actuelle de la mondialisation, et permet de répondre aux attentes légitimes de ces milliards d’hommes qui, actuellement, n’en subissent que les conséquences négatives.

Le livre peut être consulté et téléchargé sur cette page.

Les Auteurs

Bernard Lietaer a travaillé dans le domaine des systèmes monétaires pendant 30 ans. Il y a occupé des fonctions très variées : banquier central, président de systèmes de paiements électroniques, gérant de fonds de monnaies, professeur de finance internationale, conseiller auprès d’entreprises multinationales et de gouvernements. Il est l’auteur, entre autres, de Future of Money, traduit en 18 langues.

Margrit Kennedy était la première femme professeur d’architecture et d’urbanisme en Allemagne, et la première à se spécialiser en techniques de construction écologique.

Leur livre conjoint dans sa version originale allemande Regionalwährungen, a été la base du lancement de 63 projets de monnaies régionales en pays germanophone, dont 27 sont opérationnels en 2010.